Accueil > Humour > L’OM pour rire, l’OM pour pleurer

 

L’OM pour rire, l’OM pour pleurer

Pour tous les passionnés de football et particulièrement ceux de l’Olympique de Marseille nous vous conseillons de vous précipiter dans votre kiosque préféré pour acheter « Le Canard enchaîné » de cette semaine. Page 3, vous découvrirez l’excellent article « Les écoutes téléphoniques qui mettent l’OM à poil » sous la plume, palmipède oblige de Didier Hassoux et Dominique Simmonot.

Nous y découvrons la retranscription des écoutes téléphoniques ordonnées depuis des années par les flics de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière qui enquêtent sur l’OM et les commentaires de nos journalistes. Un bijou rédactionnel. De quoi vous faire haïr le ballon rond et vous inciter à demander le remboursement de vos billets de stade de ces dix dernières années. C’est le défilé des Al Capone locaux, des maquereaux improvisés agents de joueurs, des mi- joueurs, mi- truands. Un monde au langage fleuri et ordurier. Des pratiques dignes de la mafia et de sa coupole. Nous y découvrons la face caché de ce club aux mains des truands comme la famille Barresi. Encore que les plus malfaisants ne sont pas nos petites frappes locales, n’oublions pas que l’OM appartient à Margarita Louis-Dreyfus épouse de feu Dreyfus patron d’un groupe dont les liens avec les paradis fiscaux sont évidents et qui entre optimisation fiscale et dissimulation d’avoir est en bonne place dans la voyoucratie mondiale en col blanc qui considère que l’impôt n’est payables que par les vilains et les serfs de notre époque c’est-à-dire nous. Face cachée pas pour tout le monde, parce du sommet de l’Etat aux autorités préfectorales et policières locale, tout le monde sait tout et depuis longtemps sans parler des instances du football français. Comme il y a des territoires perdus pour la République, il y a un club perdu pour le football français et c’est nous. Nous sommes la cité où la police ne rentre plus que dis-je le vestiaire de stade interdit aux enquêteurs, notre siège social c’est une enclave de non-droit, notre Guyane à nous un endroit de relégation pour les malfaisants qui pensent le sport comme une blanchisserie, un tapin à l’abattage, une affaire moins risquée que la drogue encore que pour la dope, je n’irai pas chercher dans les artères de certains joueurs je suis sûr que nous y trouverions des molécules qui ne sont pas encore répertoriés mais qui pourtant au regard de nos résultats sont la preuve que l’amphétamine ne fait pas la performance et que même en se faisant des lignes souvent on ne franchit pas obligatoirement la ligne de but adverse. Situation inextricable qui vient de connaître son apogée avec le départ de l’entraineur de l’année un pauvre inconnu jeté en pâture aux supporters qui y croient encore. L’OM sera toujours l’OM, de même que leurs clubs de supporters viviers à crapules qui depuis l’époque de Tapie jusqu’à une date proche étaient de vraies entreprises rémora du club, lieux de tous les arrangements et qui vendaient même à profusion dans leurs locaux, vrais bars clandos, la boisson locale, le jaune, breuvage qui a rendu aveugle des générations de provençaux et assimilés. Nous verrons bien sous peu si suite aux révélations du « Canard enchaîné » quelque chose se passe du côté du parquet, mais comme la russo-suisse siliconée cherche à vendre cette parcelle de son empire qui devient gênante pour la bonne marche du mécano complexe de ses affaires nous pouvons quasiment être sûr qu’au jour des mises en examen ou du jugement dernier la sainte helvétique sera hors-jeux et que prendront dans les rets que quelques anciens dirigeants et des lampistes locaux habitués des prétoires et des gardes à vues. Mais pendant ce temps-là, si le club sombre sur le plan sportif, sauf s’il remporte sa prochaine finale de Coupe de France contre Paris et encore, c’est bien le contribuable marseillais qui payera la note pour le chantier du Stade Vélodrome, un écrin superbe pour les chèvres de footballeurs du moment et loges de luxe pour truands, escrocs et toute la fiente qui vit sur le dos des passionnés qui payent à ses bordilles le prix de leur assuétude à un des plus beaux sports de la planète dont les princes sont des voleurs, footballeurs comme dirigeants à l’exemple du fumier de la FIFA et de celui de l’UEFA qui n’arrêtent pas de se décomposer en public polluant notre spectacle préféré et assaillant en permanence notre odorat de leurs effluves putrides. Mais que fait l’arbitrage, pardon la police. Nous pouvons le dire : fiers d’être enc… pardon marseillais.
Michel Bonelli


 

Brèves Humour

  • Avril 2016

     

    Kanaki qui Kana quoi

    Papé, papé – Oh c’est la guerre que tu me réveilles – Et non, c’est à cause du beau livre que j’ai trouvé dans ta bibliothèque – En plus il lit pendant la sieste, enfant de parisien que tu es – Pas vrai, le parisien c’est papa, moi je suis un demi marseillais – Bon peut-être, c’est quoi ce livre - Celui sur la Nouvelle-Calédonie, avec les poissons, la barrière de corail et les kanaks, tu sais les tous noirs avec des coupes de rastas, on dirait des sin… - Ah non, jamais on dit ça, autrement que je frotte les dents aux savons noirs, ils sont différents c’est tout – Papé différents, c’est vilain – Pourquoi toi t’es beau ? – Ouais, tu as raison, je suis méchant – Un peu et c’est pas bien – Tu m’excuses papé ? – (...)

     

  • Mars 2016

     

    Les malheurs de Sophie : elle voit des barbus partout

    Pauvrette, ils sont vilains dans son canard, ils envoient une oie blanche faire un reportage à risque dans un nid de pauvres sur les collines de Marseille. Sophie à la Savine, c’est Tintin au Congo ou avoir vingt ans dans les Aurès. Et stupeur, malheur quand elle débarque sur les lieux que voit-elle ? Un drapeau palestinien géant à côté un homme barbu derrière les barreaux. Vite elle se précipite pour parler à une autochtone anonyme et cela sans interprète. Souvent les autochtones sont anonymes, soit parce qu’ils ont peur, soit parce qu’ils ne sont pas si anonymes que cela, soit c’est vraiment degun et l’anonyme sert à faire dire le discours d’un officiel que notre journaliste doit obligatoirement (...)

     

  • Mars 2016

     

    Le Bled est dans le pré, dernière satire hilarante de Ro et Cut :

    Cette vidéo c’est comme "Brigitte" tu l’aimes ou tu la quitte ! Mais bon si tu la quitte y a pas les papiers, pour comprendre il faudra visionner jusqu’au bout pour savoir si c’est le Bortuguais antonio qui aura lo mur de Brigitte ou Walid le Arbouche à bouche ou à bouse selon la présentatrice. Pour lire la vidéo sur la chaine YouTube de Roetcut : https://youtu.be/Wp6xVoVxSXY Image extraite de la vidéo : Les deux blédards walid et antonio en concurrence pour séduire la bouseuse Brigitte.

     

  • Janvier 2016

     

    Ils ont du pétrole et de l’humour

    Deux dessins de nos amis algériens Le Hic et Dilem pour aborder le difficile sujet de la crise économique qui menace le pays avec la baisse des cours du pétrole. Mieux qu’une analyse d’un brillant économiste ou qu’un rapport du FMI. Michel Bonelli

     

  • Décembre 2015

     

    Le président Barack Obama appelle les français...

    Information réellement satirique : Le président Barack Obama appelle les français à lutter contre « les idéologies extrémistes », dans une allocution solennelle prononcée quatre jours après la victoire historique du Front National aux élections régionales en France. « Le Front National est un fascisme, comme l’était le Nazisme en 39 », rappelle le président américain. « Les Etats-Unis d’Amériques ont toujours pris parti pour la liberté. Nous avons combattu, nous combattons et nous continuerons de combattre les dictatures partout dans le monde » assène-t-il d’une voix grave avant de poursuivre « Marine Le Pen ne vaut pas mieux que Saddam, Kadhafi ou Bachar Al Assad, et nous irons bombarder en France, s’il le (...)

     

  • Juillet 2015

     

    Les Catalans, la familiale

    Il est beau mon marronnier, comme chaque année quand le sujet se fait rare, on ressort l’enquête en profondeur, palmes et tuba sur les plages de Marseille. Là où il y a de la gène, il n’y a pas de bonheur. Un petit chez toi, vaut mieux qu’un grand chez les autres. Vas-y faites chauffer la vidéo et le stylo. Pour une fois que nous n’avons pas rixe sur le sable chaud pour les yeux de braise d’une baigneuse ou tentative de noyade d’un policier stagiaire par des malfrats descendus de leur cité. Même si le sujet sur les plages de notre ville est intarissable, je pense que pour la municipalité c’est touchée, coulée. En gros quatre plages pour 850 000 habitants et je ne compte même pas en mètre balnéaire par (...)

     

  • Janvier 2015

     

    De l’instrumentalisation de l’islam dou fronce...

     

  • Décembre 2014

     

    Un petit billet d’humour de Romuald : ZEP des familles refusent "le droit à l’oubli"

    Nouvelle carte Zone d’éducation prioritaire (ZEP), les familles refusent "le droit à l’oubli" sur Google. Elles veulent rester administrativement parmi les pauvres. Ça rapporte plus des moyens aux écoles sauf en Seine-Saint-Denis...si nous nous en tenons aux grèves parents enseignants. Pourtant la modulation des allocations a été adoptée. Obama l’a compris, les policiers auront des caméras embarquées quand ils contrôleront les zones de sécurité prioritaires (ZSP). Ça craint vraiment à Villeurbanne. Z’avez qu’à additionner ZEP + ZSP et il ne vous reste plus qu’à anticiper. Les patrons eux, veulent se débarrasser du compte pénibilité, parce qu’il est pénible. C’est comme Paris, ses entreprises vont se marier (...)

     

  • Septembre 2014

     

    Un soutien à Maurad Goual : pour le boycott du sacrifice en raison du prix du mouton 2014 :

     

  • Mars 2011

     

    Gerard Piel (CR PACA) : Les TER ne sont pas des véhicules de police

    Quand la loi n’est pas respectée par ceux qui sont en charge de la faire appliquer, notre démocratie est en danger. Ce matin, le TER 86023 a été réquisitionné en partie pour ramener vers Vintimille quelques sans-papiers Afghans (39 personnes dont des mineurs). Ce train a été occupé par les forces de police (7 policiers) qui obligent le conducteur et le contrôleur à valider cette sale besogne. Les reconduites à la frontière sont encadrées par la loi et, en aucune façon, elles ne peuvent se faire de manière sauvage ! D’autre part, le Conseil régional Provence Alpes Côte d’Azur a la gestion des TER et jamais, il n’a donné une quelconque autorisation à ce genre d’expédition. Venant d’être averti par des (...)

     

 

Autres articles Humour

Articles récents

Articles au hasard