Etat des lieux

La France est sans le savoir en état de guerre subversive. Le terrorisme de masse ou l’assassinat ciblé ne sont que des composantes de celle-ci. La guerre subversive nécessite une idéologie forte pour la mener qu’elle soit politique ou religieuse, il lui faut une population poreuse aux idées de l’idéologie forte soit d’une façon active, soit passive soit par pure complaisance. La présence dans un territoire donné d’une population qui se sent à juste raison ou pas discriminée, méprisée, non représentée dans les sphères de pouvoir est une composante essentielle. Ce corps de bataille induit servira de vivier aux minorités agissantes et violentes. Les états multiculturels sont des terres d’accueil pour ce genre de conflit. Vous avez compris que la France réunit tous les ingrédients. Ses actions bellicistes à l’extérieur de ses frontières, un pays miné par le trafic de drogue, d’être humain, incapable de résorber la misère qui se développe partout sur le sol national avec une immigration extra européenne qui ne cesse de progresser, l’islamisation rampante d’une partie de la société, sont des facteurs aggravant de la situation actuelle. A partir de là les modes opératoires de l’ennemi sont multiples, ses armes sont le prosélytisme religieux, un contrôle accru de la jeunesse, un asservissement des femmes, la pénétration du monde associatif pour lui faire porter des demandes anodines qui sont des renforcements de son pouvoir de contrôle social, la position d’éternelle victime, l’instillation du venin de la repentance chez le peuple dit majoritaire et qui l’est de moins en moins : histoire coloniale, malédiction de l’esclavagisme, etc. Et enfin cette guerre subversive nécessite des alliés extérieurs et dans le cas qui nous intéresse nous les connaissons : Qatar, Arabie Saoudite et autres… Dans notre pays tous les indicateurs sont au rouge. Les soldats de cette guerre n’ont pas besoin de front, conscients ou pas, malades mentaux ou personnes lucides sans troubles ils obéissent aux mots d’ordre des réseaux qui mènent cette guerre. Ils n’ont rien de commun ensemble, ils peuvent être des convertis bien français et européens de culture, un sans-papier clandestin, un titulaire d’une carte de séjour en règle avec la législation française, un enfant issu de l’immigration. Pas d’uniforme, pas besoin de contact, de base, de réseau, juste faire sien le message de haine et de mort contre notre société. On tue parce qu’on doit tuer. On sème le chaos là où l’on se trouve avec les armes à notre disposition : fusil d’assaut, un couteau, une hache, un camion, etc. Le but tuer un ennemi auto désigné pour une cause qui souvent n’est même pas comprise par l’assassin. On peut faire le parallèle avec les serviteurs du national-socialisme qui tuaient des juifs parce qu’ils étaient juifs, là on tue les mécréants identifiés comme tel. La religion nous le savons et toutes les religions confondues sont à l’origine de plus de massacres et de guerre que l’ensemble des idéologies totalitaires confondues. Alors nous entendons les cris d’orfraies dénonçant le fait que les coupables d’atrocités ne sont pas des musulmans qu’ils n’obéissent pas aux préceptes de leur religion. Bien mais les français catholiques qui ont perpétré la Saint-Barthélemy contre les protestants sont dans le même cas. La religion est ici le ciment de la cause pour une bande d’assassins qui ont décidé un jihad à l’échelle de la planète. La France n’est qu’un des fronts parmi tans d’autres. Enfin la guerre subversive est à l’aise comme un poisson dans l’eau dans les démocraties. Pour l’enrayer et la vaincre il faut savoir oublier sa constitution et les droits élémentaires. Mener une guerre subversive c’est accepter les assassinats ciblés, poursuivre l’ennemi dans les pays étrangers, avoir recours à la torture, à la corruption, aux déplacements de populations, c’est exercer la force légitime de l’Etat en violant l’état de droit. Tout le reste relève de la sensiblerie mal placée et de l’aveuglement. Avec cela il faut changer dans notre cas notre politique étrangère, revoir nos alliances et se retirer de fronts périphériques qui n’ont rien à voir avec notre propre sécurité. La Libye ou la Syrie n’est pas notre problème après Charlie, Paris, l’exécution à domicile de deux policiers et Nice. Nous devons effectuer une reconquête de notre espace national, sécuriser nos outremers et liquider par l’expulsion ou d’autres moyens les éléments corrompus par cette idéologie extrême sur notre sol. Mossoul ou Raqqa laissons les aux intéressés et aux américains générateurs volontaires ou pas comme les sionistes de cette peste verte. Sauvons Paris, Marseille ou Lyon avant le Mali ou Levant. Faisons la lumière sur la corruption au plus haut sommet de l’état qui est aussi dans les fondements du mal dont nous souffrons. Osons à la fois un moratoire qui suspendra pour une législature toute immigration, tout regroupement familial, toute naturalisation avec un parallèle un grand plan de lutte contre la misère et les discriminations. Reconstruisons les barrières à nos frontières, expulsons les sans titre de séjour mais finissons-en avec les ghettos, les marchands de sommeil, les exploiteurs de la misère. Faisons de l’école, de la culture et du droit au travail pour tous nos armes contre le mal vivre, refondons notre système fiscal pour le rendre plus juste et pour donner à l’Etat les moyens de lutter contre les disparités sociales. Cantonnons les religions au rang de philosophies et excluons-les du champ du contrôle social. Il est va de notre survie, de notre mode de vie et de notre sécurité immédiate et dans les années à venir.
Michel Bonelli


 

Brèves Débats : le match des idées

  • 11 mai

     

    Patrick Menucci : "Mélenchon une reproduction en pire de la vieille politique"

    Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la stratégie politique de Jean-Luc Melenchon : En effet en venant dans la seule circonscription de l’arc méditerranéen où le Front National n’a aucune chance d’être au second tour (14,3% au premier tour de la présidentielle), où la droite ne peut l’emporter (10,8% au premier tour de la présidentielle) il montre que son seul combat, le sens de son engagement politique est le combat gauche contre gauche. Il construit un affrontement avec un député qui a soutenu jusqu’au bout (...)

     

  • 25 avril

     

    Kaouther Ben Mohamed : JE REFUSE de céder une énième fois au chantage du "front républicain" !

    Les résultats du 1er tour de la présidentielle sont sans appel. Les Français-es ont clairement choisi d’en finir avec les 2 blocs droite - gauche qui se partagent le pouvoir depuis plus de 50 ans. C’est un vote de rupture avec tout un système de gouvernance et avec des politiques d’austérités successives qui sont totalement responsables de l’ancrage du fn au sein de nos villes et de nos campagnes. Le renouvellement de nos représentants politiques est une exigence incontestable du peuple de France. Dans le même temps, il y a près de 8 millions de Français-es qui ont voté pour une France raciste, xénophobe, homophobe, nationaliste, repliée sur elle même, qui a la haine des autres et de sa (...)

     

  • 27 mars

     

    "MACRON COCU : L’exonération de la taxe d’habitation pour les foyers les plus modestes, n’est plus !"

    Elle était sa mesure phare, la plus juste socialement, la plus courageuse politiquement, la plus équitable fiscalement. L’exonération de la taxe d’habitation pour 80 % des foyers Français n’aura été qu’un rêve de courte durée. La faute à qui me direz-vous ? A nos malicieux politiciens qui, si, ils n’excellent pas en matière de gestion de l’argent public, savent, user et interpréter de ce que la loi prévoit et de ce qu’elle dit ou ne dit pas ... Devant l’assemblée des Maires de France réunie en congrès le 22 mars 2017 à la maison de la radio, tous les candidats à l’élection présidentielle ont peaufiné leurs programmes à destination des communes. Chacun y est allé de son aumône généreuse pour s’octroyer les (...)

     

  • 22 mars

     

    Communiqué UniT : Dénoncer l’amalgame oui, nier toute tunisianité de l’auteur de l’attentat non ! Explications :

    C’est avec stupeur que nous avons pris connaissance du communiqué de la Fédération Tunisienne des Hôteliers faisant suite à l’implication d’un binational franco-tunisien dans une attaque contre des militaires à l’aéroport d’Orly. Nonobstant le fait que nous ne connaissions pas, ce syndicat professionnel, d’expertise particulière en analyse politique, il demeure que le communique de la FTH relève d’une antienne particulièrement prégnante au sein de toute une catégorie de nos compatriotes. Un criminel doit être poursuivi, jugé et condamné pour les actes qu’il a commis individuellement sans mettre en cause un collectif plus large auquel il serait associé par la naissance, la culture ou la communauté de vie ou (...)

     

  • Novembre 2016

     

    Le billet de Romuald Dzomo : La vraie sorcellerie, LR de rien mais...

    La vraie sorcellerie c’est quand un français depuis 20 ans, d’origine africaine sursaute en voyant Sarko à la télé, plastronner sur l’immigration, l’identité nationale ou l’intégration devant un public acquis, de blancs français. Tu as beau lui expliquer qu’il a exactement les mêmes droits de français que cet immigré d’origine hongroise et tous les français blancs, noirs, jaunes de la salle, qu’il peut même barrer la route à Sarko, en allant voter aux primaires de la droite et du centre dans quelques jours même s’il est un électeur de gauche, il te regarde avec les yeux d’une biche, comme s’il venait de traverser la Sahara à pieds pour rejoindre la France et garde sa peur du policier aux tripes. C’est l’autre (...)

     

  • Octobre 2016

     

    Michel Bonelli : "Avez-vous vu le débat sur les primaires... salauds de pauvres !"

    Salauds de pauvres avez-vous suivi le débat des primates de la droite, si non, ne chialez pas quand ils vous le mettront profond... Aux insanités dites poliment par des individus propres sur eux, je préfère répondre vulgairement en leur crachant à la gueule, c’est le luxe des petits, des crasseux et des sans grades, que crève la canaille... Tout tout nous donnerons tout pour les richards, les gros, les gras, et les puissants et tous leurs amis, voilà la chansons de la primaire de la droite et du centre qui reniant tout humanisme va nous faire les Verts des Républicains pour ramasser quelques circonscriptions et se mettre au chaud pour cinq ans. Le constat pour les humbles, les petits et les (...)

     

  • Octobre 2016

     

    LA RIPOSTE RUSSE par Bruno Guigue

    Les capitales occidentales vocifèrent, elles fulminent, elles se déchaînent contre Moscou. Dans un accès de délire, Hillary Clinton accuse le Kremlin de saboter les élections américaines. Les matamores galonnés du Pentagone menacent la Russie de l’apocalypse nucléaire. Justicier planétaire, François Hollande veut traîner Vladimir Poutine devant les tribunaux. On s’imagine sans doute que cette hystérie collective va intimider la Russie, la discréditer, la faire plier. C’est exactement le contraire. Décidé à suivre son propre agenda, Moscou est à l’offensive. Comme d’habitude dans les situations de crise, Vladimir Poutine se montre actif, non réactif. Loin de se laisser mener par l’événement, il le préempte. (...)

     

  • Août 2016

     

    La chronique africaine de Romuald : Les vieux crocos pour Bongo

    #ladzomo En côte d’ivoire ils savent y faire....le conseiller spécial d’ADO donnent des conseils à PING pour que ça Pete au Gabon. Tout faire pour en arriver à une future résolution des Nations Unies autorisant à la France "d’éviter" un bain de sang au Gabon : 1,5 d’habitants, 50 ans de pouvoir sans partage des BONGO. Souvenons nous de la Côte d’ivoire et de la Lybie. Résolutions 1973 et 1975. Bref....de là à ce que Ali se retrouve au TPI, il suffit de trois bavures policières, d’un petit charnier. l’Afrique Centrale est elle définitivement en brouille avec la "démocratie" ? Est ce vraiment la solution....le vote ? Depuis les années le fameux vent démocratique après le sommet de la Baule, n’a pas produit (...)

     

  • Août 2016

     

    Un billet d’actu "Fashion" de Michel Bonelli

    Il est loin le temps de la marche pour l’égalité et des opérations tests de SOS RACISME pour voir si les discothèques accueillaient les arabes et les noirs. Les événements dramatiques, tuerie de Merah, de CHARLIE HEBDO jusqu’à ceux de Nice nous ont fait basculer dans une autre époque. La triste farce du burkini, cette querelle de chiffon avec ses « fashion’s victim’s » qui fait légiférer et interpelle de nombreux pays étrangers s’avère être de plus en plus révélatrice d’un état d’esprit qui doit nous alarmer. En France se libère une parole tout simplement anti-arabe et plus particulièrement anti-algérienne comme si la Guerre d’Algérie et l’exode des pieds-noirs étaient encore bien là dans l’inconscient d’une (...)

     

  • Août 2016

     

    Vincent GEISSER ironique : "Pourquoi ne pas promouvoir des juges anti-caïds, spécialisés en anthropologie tribale option « 

    LE SYNDROME DE SISCO Les garçons arabes : quand ils ne sont pas terroristes, ils sont nécessairement caïds ! Hallucinant cette déclaration du procureur de la République de Bastia, Nicolas Bessone, pour expliquer les incidents de Sisco (Haute-Corse) qui parle des « Maghrébins » comme une tribu et avance l’hypothèse très scientifique d’une « logique de caïdat » qui serait naturelle chez les mâles arabes. Voici ce qu’il pouvait déclarait le 18 août en conférence presse, sans que ses propos, pour le moins « racialistes », fassent l’objet de la moindre critique de la part des journalistes ou des leaders d’opinion : « A l’évidence, à l’origine des incidents se trouvent des membres de la famille maghrébine qui (...)

     

 

Autres articles Débats : le match des idées

Articles récents

Articles au hasard