Accueil

 




Vœux 2017 de l’Espace Franco-Algérien : « Ne jamais oublier la colonisation , agir pour un avenir Fraternel. »

C’est sous le signe de la mémoire et de la fraternité que s’est déroulé l’événement de rentrée de l’Espace Franco-Algérien (EFA) dans la soirée de mercredi au Théatre Toursky. Tout d’abord, l’Espace s’est associé à l’émouvant hommage consacrée à l’immense artiste Tania Sourseva, comédienne et co-fondatrice du théâtre Toursky, qui vient de nous quitter. C’est donc le généreux Richard Martin, l’ami d’Hakim Allik, (ancien président d’EFA PACA) qui donne le ton avec un message sur l’impérieuse nécessité de s’aimer et de combattre la haine par la culture. C’est qu’avec Aklim, Richard et d’autres s’emploient en ce moment à tenter de créer des outils afin de ressouder les liens détruits dans cette ville. Ensuite, se sera au tour d’Akli Mellouli, président de l’EFA National, de prendre la parole dans le même esprit avant de laisser conclure le jeune président de l’EFA PACA, Hassan Guenfici, devant une salle bien remplie. Vidéos.


 

 


Marseille, message du rassemblement pour Fahad, tué à Noël : "Protégeons nos enfants"

Samedi 31 décembre, par un soleil radieux, les cieux ont donc voulu saluer par un temps magnifique la mémoire du jeune Fahad 19 ans, assassiné ce 24 décembre dans une pizzeria de la cité Kaliste. Près de 200 personnes, essentiellement des jeunes et de nombreux collègues animateurs sociaux, c’étaient rassemblées devant la Mairie centrale. Comme Fahad travaillait au centre social des Bourelys de nombreux ados ont donc fait le déplacement pour saluer la mémoire de leur animateur adoré. Pour preuve, tous les coeurs qu’on pouvait voir dessinés sur les tee-shirt blanc à l’effigie de Fahad : En plus, des messages d’amour ainsi que les tours de la cité kaliste étaient reproduits manuellement, comme autant d’oeuvre originales pour saluer sa mémoire. Pour montrer aussi qu’à Kaliste et dans les quartiers Nord : L’amour pourrait peut être vaincre ce fléau de la violence... Enfin si seulement les adultes et les autorités pouvaient les aider à enrayer ce mal qui ne respecte même pas les jours de fêtes. Si seulement le message inscrit sur un tee-shirt "Protégeons nos enfants" pouvait devenir une résolution, une priorité pour Marseille 2017 !


 

 


Mort du lycéen Yassin Aibech-Souhila tué par un policier : Comprendre par des images exclusives la douleur d’une famille.

La maudite date du 13 février 2013 restera figée à jamais dans la mémoire de Bachir et Fathia les parents du jeune lycéen Yassin Aïbech-Souhilah tué par un policier passablement alcoolisé. Frédéric Herrour le flic qui n’était pas en service ce soir-là, mais qui avait en sa possession son arme pour aller boire au café puis à l’épicerie où a eu lieu le drame, est détenu de façon préventive depuis le 16 février 2013. Le procureur de l’époque Jacques Dalest, avait considéré que Mr Herrour devait être jugé pour Homicide volontaire. Une mesure exceptionnelle quand on sait qu’en matière de crimes commis par des policiers, les auteurs sont très rarement condamnés et surtout incarcérés. Selon nos sources Manuel Valls avait même téléphoné ce même jour à la famille pour leur promettre que justice lui sera rendu. Et le moment est venu, c’est ainsi que depuis Mardi, le juge et le procureur tente de reconstituer les faits de façon précise, et qu’experts et témoins défilent à la barre. Demain aura lieu le dernier jour de ce procès, c’est donc le moment opportun de donner à voir un résumé de cette l’affaire, vécue par les proches…


16 décembre 2016 par Ahmed Nadjar - Dans > Actualités

 

 


"Négrophobie/sexisme" : Les Rosas et leurs ami(e)s appellent à se mobiliser demain au tribunal correctionnel pour soutenir Eva Doumbia.

En prélude aux Assises Nationales de la Lutte contre la Négrophobie qui se sont déroulées ce samedi 3 décembre, le collectif des Rosas, accompagné de nombreuses associations, personnalités et du "Collectif 13 droit des femmes", se sont mobilisés pour offrir une tribune à Eva Doumbia dans une affaire d’injures raciales et sexistes. Des propos qui auraient été assénés en 2015, par Michel André, ancien directeur du Théâtre de la cité. En effet, le hasard du calendrier judiciaire a permis à la metteure en scène de préparer une contre-offensive…


 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 666 |


A la fish

Brèves